Université Populaire et Citoyenne de Roubaix
< 15/40 >

Refaire la cité, l’avenir des banlieues

le mardi 25 juin 2013 de 19h00 à 22h00
Refaire la cité, l’avenir des banlieues
Ecole Nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (ENPJJ)

16, rue du Curoir - Roubaix


Refaire la cité, l’avenir des banlieues
Conférence-débat avec Michel Kokoreff et Didier Lapeyronnie



le mercredi 26 juin 2013 de 09h00 à 12h00
Politique de la ville : vers un nouveau pacte de citoyenneté
ENPJJ

16, rue du Curoir - Roubaix


Séminaire (inscription nécessaire au 03.20.82.23.96 ou sur contact@upc-roubaix.org)


REFAIRE LA CTE

Cités, banlieues, zone urbaines sensibles... Ces territoires que l’on ne sait plus nommer ont subi bien des transformations depuis trois décennies : paupérisation, ségrégation urbaine et ethnique, expansion des économies
souterraines, durcissement des rapports avec les institutions, etc. Les émeutes et les violences viennent régulièrement révéler les limites de l’action publique. Les auteurs de ce livre proposent des pistes pour repolitiser ce que l’on ne cesse de stigmatiser. Car, pour sortir de l’impasse, il est nécessaire d’inventer une politique des banlieues s’appuyant sur la force des quartiers, sur le dynamisme des acteurs, les femmes, la jeunesse. Lutter contre le chômage et la délinquance est une nécessité ; mais l’intégration politique doit être la priorité. Il est urgent que les habitants deviennent des citoyens à part
entière, c’est-à-dire des acteurs de la vie démocratique. Pour refaire les cités, il faut au préalable refaire la Cité.

Michel KOKOREFF, sociologue, est professeur à l’université de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Ses travaux portent sur les jeunes, l’usage des drogues et le militantisme dans les cités populaires. Il a notamment publié La force des quartiers (Payot, 2003).

Didier LAPEYRONNIE, sociologue, est professeur à l’université Paris-Sorbonne. Spécialiste des questions urbaines, de l’immigration et du racisme, il a notamment publié Ghetto urbain (Laffont, 2008).

POLITIQUE DE LA VILLE : VERS UN NOUVEAU PACTE DE CITOYENNETE

Il y a trente ans, en 1983, la Marche pour l’égalité et contre le racisme, partie des Minguettes à Lyon et de Marseille, passait par Roubaix. La jeunesse des banlieues dans les pas de Martin Luther King ou de Gandhi, levait un espoir pour de nouvelles politiques publiques dans les quartiers. Cette marche, qui rassembla 100 000 personnes à Paris le 3 décembre 1983, a obtenu la carte
de séjour de 10 ans, l’amorce d’une politique de discrimination positive pour les quartiers qui deviendra la politique de la Ville. Le droit de vote aux étrangers ou la fin des contrôles au faciès sont restés à l’état de promesses
jusqu’à aujourd’hui.

Trente ans après, la politique de la ville a fait essentiellement de l’aménagement urbain, de l’équipement public sans parvenir à enrayer la dégradation sociale et économique des quartiers. à l’occasion des trente ans
de la marche pour l’égalité et contre le racisme, comment a évolué la jeunesse de Roubaix ? Peut-on remobiliser les habitants pour élaborer un nouveau pacte de citoyenneté dans le cadre de la refonte de la politique de la ville ? Nous proposerons différents ateliers thématiques pour en discuter et échanger avec l’appui de Michel Kokoreff et Didier Lapeyronnie.

Spip | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0